Eglise baroque de Valezan en Savoie dédiée à Saint François de Sales

Rattachée jusqu'en 1714 au prieuré de Bellentre, Valezan est érigée en paroisse à cette date et se dote d'une église dédiée à Saint François de Sales. 
 
Le bâtiment a été édifié entre 1727 et 1730 dans la partie haute du village et offre un remarquable panorama sur la vallée et sur les glaciers du Mont Pourri et de Bellecôte. 
 
Le mobilier intérieur, d'une grande unité, reflète parfaitement la ferveur de la population villageoise en ce début de XVIIIe siècle, tout en témoignant de son pouvoir financier (n'oublions pas que nous sommes sur le prestigieux Versant du Soleil !) 

Le retable du maître-autel

Si l'auteur du retable du maître-autel reste inconnu, force est de constater au premier coup d'oeil une ressemblance toute particulière avec celui de Hauteville-Gondon. Si le sculpteur n'a pas voulu le reproduire, tout au moins s'en est-il fortement inspiré, ne serait-ce que dans sa composition : quatre statues-colonnes représentant saint Sébastien, saint Roch (protecteurs contre la peste) aux extrémités, Saint Guérin et Saint Antoine (protecteurs du bétail) au centre, encadrent au premier registre le tableau central représentant .saint François de Sales en prière. 

Tabernacle en bois doré 

Chapelle du rosaireCe retable de grandes dimensions met en valeur un Tabernacle en bois doré qui a été rapporté d'Italie par un des desservants de la paroisse. Ce dernier est richement doté de petites colonnes torses séparant des niches clans lesquelles ont été placées au niveau inférieur quatre statuettes représentant les évangélistes et, au niveau supérieur, deux statuettes à l'image de saint François de Sales et de saint Félix. 
 
Celui-ci fait l'objet à Valezan d'une dévotion particulière puisque la chapelle située à gauche de choeur lui est dédiée conjointement avec saint Joseph et saint Antoine. 

La chapelle du Rosaire 

À droite du choeur, la chapelle du Rosaire présente d'intéressants médaillons sculptés représentant les mystères, le Couronnement de la Vierge figurant à l'attique. Si les Couleurs ont été modifiées par diverses restaurations, ce retable abondamment sculpté et décoré est d'un grand intérêt. 

Le choeur 

L'entrée du choeur est marquée par une poutre de gloire complète où l'on remarque l'action, assez répandue en Haute-Tarentaise, des angelots recueillant le sang du Christ dans des calices. 
Enfin, sur le pilier de droite à l'entrée du choeur, on n'omettra pas de remarquer Notre-Dame, protectrice du village, statue en bois polychrome du XVIIIe siècle installée dans l'église au moment de son édification, en souvenir de l'ancienne chapelle qui lui était dédiée au Moyen Âge. On dit en effet que Notre-Dame serait apparue un jour dans le tronc d'un " allier " non loin du village... 
 
D'après l'ouvrage de Marius Hudry, En Tarentaise sur les chemins du baroque . Edité par la FACIM. La Fontaine de Siloé